Qu'est ce que la géobiologie ?

Le terme géobiologie vient des racines géo (terre) et biologie (étude du vivant).

La géobiologie est une technique et un art qui a pour objectif le bien être des habitants d'un lieu. Elle étudie les influences de notre environnement sur les êtres vivants. Nos lieux de vie peuvent être perturbés par plusieurs types de phénomènes : champs électriques, magnétiques et électromagnétiques, failles géologiques, cours d’eau souterrains, réseaux telluriques,… En dormant ou travaillant toujours au même endroit, nous pouvons être exposés à certains phénomènes positifs ou négatifs. Notre corps subit un stress et peut, avec le temps et suivant les individus, se fatiguer plus rapidement et être plus vulnérable. En détectant ces phénomènes et en les neutralisant, notre corps sera plus à même de se défendre.

 

En France, les normes de champ électrique, magnétique, électromagnétique et variation de champ magnétique en vigueur sont trop laxistes. J'utilise les normes écobiologiques établies par les allemands suite à une synthèse de données scientifiques. Elles sont plus basses que la plupart des normes européennes.

Voici les différents phénomènes étudiés en géobiologie :

La mise à la terre

Une bonne mise à la terre permet certes d'avoir une installation électrique sécurisée mais aussi de diminuer les champs électriques présents autour des appareils. 

Idéalement pour une maison, la résistance doit être en dessous de 50 Ω alors que la norme française est à 100 Ω.

Souvent les appareils des pièces d'eau (cuisine, salle de bain et buanderie) sont reliés à la terre. Un appareil pose régulièrement problème : votre ordinateur car les prises des chambres, du bureau ou du salon ne sont pas forcément reliées à la terre. Un ordinateur non relié à la terre peut avoir un champ électrique qui peut monter jusqu'à 300 V/m soit 60 fois en dessus de la norme écobiologique.

Le champ électrique

 

Tout appareil sous tension ou conduisant de l'électricité émet une zone d’influence que l’on appelle champ électrique. L’unité de mesure est le Volt par mètre (V/m). Suivant la matière, la forme et les matériaux autour de l’appareil, le champ électrique varie. Si l’appareil n’est pas utilisé, mais qu’il reste branché, le champ électrique existe toujours.

Le bois et le métal conduisent très bien les champs électriques, d'où l'utilisation conseillée de câbles blindés reliés à la terre en construction bois .

Par contre, le béton stoppe en grande partie le champ électrique et le béton armé l'arrête complètement.

Le champ électrique peut être généré par une lampe de chevet, un radiateur électrique, un réfrigérateur, ...

En pratique il n'est pas rare de mesurer les valeurs suivantes :

  • réfrigérateur avec une mauvaise mise à la terre 120 V/m à 25 cm,

  • cloison en placoplâtre avec des rails métalliques où passe des gaines électriques 80 V/m,

  • lampe de chevet 50 V/m.

Les champs électriques peuvent engendrer les problèmes suivants : asthénie, insomnie, déminéralisation, dérèglement hormonaux, allergie, troubles nerveux, insuffisance circulatoire, dégénérescence cellulaire, trouble de la vision.

 

Le champ magnétique

 

Le champ magnétique est une zone d’influence qui varie en fonction de l’intensité du courant électrique.

Le gros problème du champ magnétique est qu’il peut pratiquement traverser tous les matériaux sans être diminué (sauf par le mumétal).

On trouve un champ magnétique important à coté d'un transformateur de quartier, de chargeurs, de lignes à moyennes et hautes tensions ou dans une boucle formée par une installation électrique.

Son unité de mesure est le Gauss (G) ou le Tesla (T).

Exemples : 1500 nT à 2 m d'un transformateur de quartier, lit motorisé 1000 nT, 1730 nT à 5 m d'une ligne haute tension de 90 000 V.

Les troubles que peut engendrer le champ magnétique sont les mêmes que pour le champ électrique.

Le champ électromagnétique

Par définition le champ électromagnétique est l’association d’un champ électrique et d’un champ magnétique.

Les ondes électromagnétiques entrent en résonance avec l’oscillation cellulaire. Elles peuvent être favorables ou défavorables selon la longueur d’onde.

Voici une liste des appareils courants fonctionnant avec des ondes électromagnétiques : télévision hertzienne, micro-ondes, antenne GSM, téléphone portable, téléphone sans fil, radar, WiFi, GPS, …

 

Il existe deux types de champs électromagnétiques :

  • Le champ électromagnétique non pulsé : antennes radio, CB, gendarmerie, police, aéroport, hôpitaux, télévision, système d’alarme, ...

  • Le champ électromagnétique pulsé : antennes relais pour téléphones portables, des téléphone sans fil, des bornes wifi, les fours à micro-ondes, ...

 

Son unité est le W/m² ou le V/m.

L'exposition répétée à certaines ondes électromagnétiques peuvent entraîner les risques suivants : suppression de la barrière hémato-encéphalique, diminution des défenses immunitaires, diminution de fertilité, risque accru de cancer, maux de tête, bourdonnements, fatigue, insomnie, neurasthénie, trouble oculaire, irritabilité, diminution de la mémoire, troubles immunitaires, fuite des ions calcium, …

 

 

Les variations de champ magnétique terrestre :

La géologie locale (type de roche, cours d'eau souterrain, faille), les aimants et les masses métalliques dans une construction modifient le champ magnétique naturel.

La variation correspond aux valeurs mesurées en deux points distants de 1 m. Le champ magnétique naturel vertical se mesure avec un géomagnétomètre.

Voici les deux grandes sources de variations :

 

  • Le cours d’eau souterrain

On les trouve sous différentes formes :

  • Ceux qui circulent sur une surface imperméable (argile, roche)

  • Ceux qui circulent dans une faille géologique.

 

En circulant sous terre, l'eau arrache des électrons à la roche qu'elle rencontre ce qui diminue localement le champ magnétique terrestre. Cette baisse se répercute également sur notre champ vital lorsque nous nous situons à l'aplomb d'un cours d'eau. On constate une corrélation entre ces deux paramètres et l'intensité du cours d'eau (débit et profondeur).

Lorsque l’on reste longtemps sur un cours d’eau on peut constater une augmentation de la sécrétion des surrénales pour pouvoir compenser cette perte énergétique (travaux du géophysicien allemand Robert Endrös).

A la différence du sourcier, le géobiologue étudie les cours d'eau souterrains gênants pour la santé : potentiellement tous ceux présents à moins de 30 m de profondeur. 

Si on reste régulièrement et longtemps sur un cours d’eau (lit, bureau, …) les conséquences sont les suivantes : Arthrose, rhumatisme, maladies chroniques, fatigue matinale, énurésie (pipi au lit). Lorsque le cours d’eau est superposé à un croisement de réseaux telluriques négatifs cela peut provoquer des cancers.

Les nappes phréatiques ne posent pas de problèmes de santé car l'eau n'arrache pas ou peu d'électrons étant donné que le mouvement de l'eau se fait très lentement.

 

  • La faille géologique

C’est une discontinuité des roches du sous sol. Il en existe 4 types en géologie :

  • Les fissures dans la roche

  • Les cavités fermées

  • La jonction de deux types de roches différentes

  • La zone de broyage entre de deux types de matériaux différents.

 

Plus la faille est profonde plus l’énergie qui en sort est importante et plus elle monte haut. Son effet est accentué lorsqu’un cours d’eau circule dedans.

Les failles contrairement aux cours d’eau font augmenter le champ magnétique de la terre. Cependant notre champ vital diminue lorsque que l’on se trouve dessus. Les failles engendrent parfois une remontée de gaz radon, de radioactivité et de l’instabilité du terrain.

Si on reste longtemps sur une faille les conséquences sont : l’énervement, l’irritabilité, les maladies chroniques, la fatigue matinale, …

La radioactivité

 

La radioactivité provient principalement de la croûte terrestre mais aussi de certains matériaux de construction (granit, ...). Les objets radioactifs sont rares et rayonnent à une faible distance. Certaines régions sont plus sujettes à la radioactivité : Massif Central, Bretagne, Alsace, ..., dans le bassin parisien ce risque est vraiment minime.

Son unité de mesure est le Becquerel (Bcq).

La radioactivité se mesure avec un compteur Geiger-Muller.

 

Les réseaux telluriques

Ils seraient produits par le noyau métallique en fusion de la terre en rotation et par le fait que la terre traverse le vent solaire : c'est l'hypothèse scientifique la plus probable sur leur origine.

Ils apparaissent comme un maillage d'ondes stationnaires dont la trame varie en dimension et en orientation suivant le type de réseaux. Les bandes forment un maillage, qui fait le tour de la terre. Leur largeur varie également en fonction du type de réseaux.

Les lignes formant ces réseaux sont une fois positive et une fois négative.

 

On peut classer les réseaux en deux grandes catégories : les réseaux globaux et les réseaux diagonaux.

  • Les réseaux globaux : Leur caractéristique est d’avoir un maillage orienté nord/sud et est/ouest.

Le plus célèbre d’entre eux est le réseau Hartmann. Son maillage est de 2 m (± 1,5 m) dans le sens nord/sud et 2,5 m (± 1,5 m) dans le sens est/ouest et la largeur de la ligne fait 21 cm.

C’est le réseau qui épouse le plus les perturbations géologiques (cours d’eau, faille, courbe de niveau,…). Le réseau Hartmann a une résonnance avec le nickel.

On trouve également un réseau d’une largeur de 40 cm et avec un maillage de 6,5 m (± 1,5 m) dans le sens nord/sud et de 7 m (± 1,5 m) dans le sens est/ouest. Ce réseau est appelé Peyré et il a une résonnance avec l’or. Le troisième est le réseau Palm dont les caractéristiques sont d’avoir un maillage de 4,5 m (± 1 m) dans le sens nord/sud et de 6 m (± 1,5 m) dans le sens est/ ouest et d’une largeur de 36 cm. Son métal de résonnance est le cuivre.

  • Les réseaux diagonaux : leur maillage est orienté nord-est/ sud-ouest et nord-ouest/sud-est.

Les deux principaux sont le réseau Curry et le Wiesmann. Le premier a un maillage de 5 m sur 5 (± 2 m) une résonnance avec le fer et une largeur de 40 cm. Et le deuxième forme un maillage de 10 m sur 10 (± 1,5 m), son métal de résonnance est l’aluminium et sa largeur est de 50 cm.

 

On peut observer différents niveaux au sein des réseaux. Le réseau Hartmann est de base 7, ce qui signifie que toutes les 7 lignes de niveau 1 (21 cm de large) on trouve une ligne de niveau 2 composée de deux lignes de niveau 1 côte à côte. Toutes les 7 lignes de niveau 2, on trouve une ligne de niveau 3 (80 cm de large). Et ainsi de suite jusqu’au niveau 7. Les autres réseaux ont également des niveaux différents mais avec une base distincte.

Les lignes de niveau 3 et plus, ont été utilisées pour édifier des lieux sacrés (menhir, dolmen, église, …).

 

Les cheminées cosmotelluriques

Ce sont des phénomènes éthériques qui interagissent avec la pensée humaine et les émotions. C’est pour cette raison que l’on peut en trouver des positives (lieu de méditation, église, …) et des négatives (champ de bataille, …).

Elles ressemblent à des grandes tulipes qui peuvent s’élever à plus de 120 m de haut et descendre sous terre à 120 m.


On peut constater qu’elles ont des phases cosmiques et des phases telluriques : pendant un certain laps de temps l’énergie cosmique est captée par la corolle et descend. Par la suite l’énergie tellurique monte. On peut comparer ces échanges à une respiration.


Sur certaines cheminées on peut observer des bras. Le nombre de ces derniers varie de 0 à 12. Que se soit sur des cheminées positives ou négatives, les bras seront toujours négatifs.

 

Les vortex

 

Ce sont des phénomènes éthériques principalement cosmiques. Ce sont deux spirales reliées entre elles par un lien. Ils permettent les échanges énergétiques entre deux lieux. Ils captent l’énergie cosmique pour la faire descendre et la faire circuler.

De ce fait, ils interagissent sur nos chakras du haut et augmentent notre biochamp.

Les courants telluriques

 

Ce sont des phénomènes éthériques principalement souterrains qui évoluent à différentes profondeurs. De temps en temps ces courants sortent de la terre. Les lieux de sortie sont les grottes, les failles, les volcans et certains lieux sacrés.

D’un point de vue énergétique, un courant tellurique nous ancre. Il fait travailler les chakras du bas, et augmente le biochamp. L’énergie est captée par les pieds et remonte dans les jambes.

L'expertise géobiologique

 

Notre environnement, aussi bien au travail que chez nous, peut avoir des répercussions nocives sur notre bien être. L’expertise en géobiologie permet de détecter, localiser et neutraliser autant que possible ces nuisances.

Je vous permet d’avoir accès à un savoir faire scientifique et énergétique. Ces deux domaines, encore trop peu réunis, vous permettra ainsi qu'à votre entourage de se sentir mieux.

Pourquoi recourir à une expertise ?

 

Une expertise est judicieuse :​

  • lorsque l’on est déjà installé, dans les cas suivants : fatigue chronique au réveil, habitude de se déporter sur un côté du lit ou de se mettre en boule pendant le sommeil, cauchemars réguliers d'un enfant, maladies chroniques, sensation de mal-être dans une pièce particulière, animal refusant de se coucher sur un lieu imposé, difficultés anormales à s'adapter à un nouveau logement ou une réorganisation des meubles (bureau, lit...), nuisances électriques soupçonnées, irritabilité, ...

  • pour le choix d’un terrain à construire,

  • pour le choix d’une maison ou d’un appartement.

Comment se déroule-t'elle ?

Je pense que l'on peut tout à fait pratiquer la géobiologie en alliant la science à l'énergétique. Je mesure un maximum de phénomène à l'aide d'appareils scientifiques, mais actuellement les scientifiques n'ont pas encore trouvé des appareil facilement déplaçables pour mesurer tous les paramètres (ex : ligne du réseau tellurique). C'est pour cette raison que l'énergétique peut prendre le relais.

L’expertise est réalisée de manière méthodique :

  • Une visite du lieu pièce par pièce et des alentours est effectuée avec les propriétaires.

  • Les champs électriques, magnétiques et électromagnétiques sont mesurés à l’aide d’appareils et comparés avec les normes écobiologiques.

  • La qualité de la mise à la terre de l'installation éléctrique est contrôlée.

  • La présence ou l'absence de cours d’eau et de faille est vérifiée grâce à un géomagnétomètre.

  • Les réseaux Hartmann, Curry et Palm, Peyré, Wiesmann sont relevés et cartographiés dans toute la maison.

  • Les phénomènes subtils tels que les ondes de forme, mémoire des lieux, entités sont également détectés.

 

Tous les phénomènes sont cartographiés à l'échelle (1/50°) et neutralisés. Dans la mesure du possible, aucun appareil n’est vendu à la suite d’une expertise. Seulement dans certains cas (pollution électrique, magnétique et électromagnétique ou en présence d’une faille profonde) des peintures ou des tissus spécifiques peuvent vous être proposés.

Une expertise nécessite environ 2 h de travail sur le terrain pour un studio et va jusqu'à une journée complète pour une maison avec de nombreuses pièces. De retour au bureau, il reste la phase de rédaction du rapport et finaliser la carte du logement.

Combien ça coûte ?

Tarifs et durée pour une surface moyenne :

160 € : bureau ou studio (≈ 3 h de travail) 
210 € : logement avec une chambre (≈ 3 h 30 de travail) 
260 € : logement avec 2 chambres (≈ 4 h de travail) 
310 € : logement avec 3 chambres (≈ 5 h de travail) 
360 € : logement avec 4 - 5 chambres (≈ 6 h à une journée de travail)
Devis personnalisé au-delà.


Des frais de déplacements peuvent être demandés.

 

Pour les terrains, les ateliers, les boutiques, les exploitations agricoles et autres terrains n'hésitez pas à demander un devis.

source Stéphane Cardinaux

Je dois vous dire que je me sens mieux depuis votre passage, enfin plutôt ma maison se sent mieux et moi par conséquent.

J’ai suivi vos recommandations et surtout désactivé la connexion WIFI quand Marie n’est pas là.

Je dors mieux même si ce n’est pas encore parfait, mais en tout cas j’occupe tout mon lit maintenant.

Colette

Nevers

Christel bonjour,

comme convenu lors de ta venue chez nous pour ton expertise voici nos ressentis actuels.

-nos sommeils sont plus profonds et récupérateurs.

-chez nous c'est toujours aussi calme et détendu

- le chat, après s'être énervé tout seul pendant quelques jours après ton passage est redevenu plus calme.

Sebastien

Orléans

Bonjour Christel !
Tout d'abord merci pour ton intervention dans l'appartement, je me sens plus détendue. J'ai dormi comme un bébé. 

Stéphanie

Orléans

Please reload

source Stéphane Cardinaux

gorges de franchard